DENTELLE QUAND TU NOUS TIENS...

Aujourd'hui CAMILLE dentelle à ARRADON en Morbihan dans cette région magnifique.

20 juillet 2009

DENTELLE EN SAVOIE


Dentelli_res_de_Tignes_en_Savoie

LA DENTELLE EN SAVOIE

Que ce soit aux fuseaux ou à l'aiguille, nos aïeules savoyardes commencèrent à denteler vers le XVIIIe siècle, mais l'art dentellier en Savoie existait déjà au XVII d'après des documents d'archives.

La consigne du sel de 1759 recense 6 dentellières à Val de Tignes (aujourd'hui Val d'Isère) dont 5 émigrent en hiver à Turin et 21 dentellières à Tignes dont 10 restent en hiver.

Les dentelles sont faites en fil de lin ou de ritte (filasse de chanvre). Ce sont des dentelles linéaires. Elles sont grossières mais représentent néanmoins un commerce lucratif vers le Piémont (aujourd'hui italien)Turin étant tout proche. Le colportage aidera également à leur développement. Quelques dentellières (mais cela restera ponctuel) iront elles-mêmes commercialiser leur travail en France (la Savoie n'est devenue française qu'en 1860).

Ce travail qui occupait largement les paysannes souvent en hiver apportait un revenu non négligeable au foyer et permettait ainsi de restreindre la dépopulation des campagnes.

Les dentellières étaient formées très jeunes par leur mère ou des dentellières de la paroisse. Quelques unes partiront au Puy en Velay pour acquérir d'autres points sinon de la technique car les motifs de dentelles manquaient de diversité. Elles travaillaient sur un tambour fait de paille, recouvert d'une toile de maintien puis d'un tissus. Ce tambour se tenait entre les genoux comme le montre la photo.

Cet artisanat local se développa puisqu'il en est fait mention dans les statistiques commerciales de 1820.

Après le rattachement de la Savoie à la France (1860), ce commerce fut perturbé à cause de l'instauration des droits de douane (France-Italie).

En 1903, une loi fut votée sur l'apprentissage de la dentelle à la main dans les écoles.

En 1911, on dénombre d'une façon certaine 19 dentellières mais on peut penser que le chiffre est restrictif étant donné l'absence de déclaration de métiers dans certains hameaux.

En 1913, la Savoie participe à l'Exposition Universelle de GAND parmi les grandes écoles dentellières. Elle expose modestement les travaux de dentelle et de broderies exécutés par les écoles de Savoie qui obtiennent fièrement une médaille d'or.

Puis vint la dentelle mécanique et surtout la guerre qui interrompt l'approvisionnement en fil ce qui entraîne le déclin de la dentelle aux fuseaux. Ce phénomène ne concernait pas que la Savoie bien sûr, il était général.

Et en 1982,  les Archives Départementales de la Savoie organisent une exposition itinérante intitulée "Le Charme Discret de la Dentelle". Cette exposition tant à réhabiliter la dentelle par un survol de cette activité.

Aujourd'hui, quelques dentellières ont appris à croiser les fuseaux et perpétuent cet art afin de ne pas oublier.

Posté par katrien à 11:28 - INFOS DIVERSES - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Je me demande toujours combien il y a de rouleaux, et de fuseaux de Tigne qu'on a peut être abandonnés dans les maisons et qui sont maintenant au fond du lac !!!!!

    Merci pour ce bel article.

    Posté par Meriem, 11 juillet 2009 à 16:47
  • Merci pour ce très bel article.

    Posté par roselyne, 15 août 2009 à 13:33

Poster un commentaire